Ces erreurs que vous ne devez plus faire sur Instagram

Ces erreurs que vous ne devez plus faire sur Instagram

Mon métier nécessite que je sois beaucoup (trop) connectée à Instagram. Pour plusieurs raisons.

Veille concurrentielle. Prospection. Veille de marché.

Et puis il y a aussi l’audit des comptes via mon offre d’accompagnement.

Le constat est souvent le même : rares sont les comptes qui cochent toutes les cases pour réussir leur communication sur Instagram.

Alors, j’ai décidé de rédiger ce billet pour lister toutes les plus grosses erreurs qu’il faut absolument arrêter de faire sur ce réseau social.

Prêt.e ?

Négliger son profil

Commençons par la base.

Vous avez créé votre profil, souvent à la va-vite. Comment je le sais ? Ça se voit 😅

Plusieurs paramètres n’ont pas été réglés correctement, ou tout simplement n’ont pas été renseignés.

Voyons ensemble à quoi je fais référence …

La photo de profil

Si vous avez créé un compte professionnel (ou créateur) pour promouvoir votre entreprise, vous avez uploadé une photo de profil. (Si vous ne l’avez pas fait, c’est à vous de jouer MAINTENANT !).

Bien souvent, je vois une photo personnelle (par exemple, une photo de vous, lunettes de soleil sur le nez, cocktail à la main). Alors pourquoi pas vous montrer, c’est même parfois recommandé. Mais il faut un contexte professionnel !

Autre option, vous pouvez détourer votre photo et mettre un fond de couleur unie. C’est assez tendance, surtout pour les professions libérales, de coaching, …

Dernière option, la plus efficace si vous avez une enseigne, est d’uploader votre logo. Oui mais… assurez-vous qu’il soit optimisé pour le format rond d’Instagram.

Photos de profil Instagram
Les erreurs à ne pas commettre vs. les bonnes pratiques

Si vous voulez savoir comment détourer une photo et/ou optimiser une photo de profil au format Instagram, foncez voir mon tuto Canva. Je vous explique tout dans une vidéo dédiée.

La bio

Qu’est ce que la bio sur Instagram ? La bio Instagram est la partie à droite de votre photo de profil. C’est la partie qui sert à décrire votre activité.

Toute la difficulté réside dans la concision et la clarté : vous n’avez que 130 caractères pour la rédiger !

Que doit contenir une bio Instagram ?

  • Votre activité (ce que vous faites)
  • Votre cible (à qui vous vous adressez)

Essayez d’inclure quelques émojis (toujours efficaces) et des sauts à la ligne pour optimiser la lisibilité.

Capture écran profil Instagram Le Bureau
Exemple de bio pour mon compte pro Instagram

S’il vous reste de la place, vous pouvez ajouter :

  • vos horaires d’ouverture
  • vos marqueurs de crédibilité (années d’expérience, diplômes, nombre de clients, …)

Attention, n’ajoutez pas dans la bio :

  • site Web
  • email
  • numéro de téléphone
  • adresse postale

Je vous explique pourquoi ici 👇

Les autres paramètres du profil

D’autres options sont disponibles dans les paramètres du profil Instagram, et il serait dommage de ne pas en profiter.

Pour y accéder, allez sur votre profil > Modifier le profil.

Vous aurez plusieurs rubriques, celles qui nous intéressent sont celles juste au dessous de « Informations publiques de l’entreprise » :

  • Page : si vous avez une page Facebook, reliez-la à votre compte Instagram. C’est pratique si vous voulez activer Instagram Shopping (je vous en parle dans cet article).
  • Catégorie : sélectionnez celle qui se rapproche le plus de votre activité.
  • Options de communication : saisissez votre email, numéro de téléphone professionnel et adresse postale (à ajuster selon votre activité/choix).
  • Boutons d’action : vous pouvez ajouter un bouton « repas domicile », « prendre rdv » ou « réserver ». Attention, ces boutons sont en fait des passerelles vers des solutions tierces, bien souvent américaines. Donc pas forcément pertinentes pour vous.
  • Options d’affichage du profil : tout ce que vous avez renseigner plus haut ne sert à rien si vous ne paramétrez pas ces options. Activez « Afficher la catégorie » et « Afficher les coordonnées » pour que toutes ces informations apparaissent sur votre profil.

Enfin, si vous avez un site Web, il faudra le renseigner dans le champ prévu à cet effet. Il est situé entre le nom d’utilisateur et la bio.

Faire l’impasse sur les stories

Contrairement aux publications classiques, les stories ont la particularité de disparaître 24 heures après leur mise en ligne.

Elles ont été lancées en 2016 et s’inspirent (pour ne pas dire copient) les stories Snapchat.

Les stories ont le vent en poupe et sont très souvent plus utilisées qu’un post classique. Sûrement pour leur côté éphémère qui désinhibe les Instagrameurs !

Les avantages des stories

L’avantage des stories, par rapport aux publications classiques, est qu’elles apparaissent tout en haut de l’application. Elles sont donc beaucoup plus vues.

Autre gros avantage : vous pouvez facilement créer de l’engagement avec une story. Vous pouvez vous filmer pour humaniser votre relation avec votre communauté, ajouter du texte, de la musique et surtout des stickers : sondage, boite à questions, quiz, …

Donc en 2021, faire l’impasse sur les stories, c’est limiter radicalement ses chances d’être vu.e

Ne pas utiliser les stories à la une

Les stories à la une permettent de prolonger la durée de vie des stories jusqu’à ce qu’elles soient retirées volontairement de cette rubrique.

Ainsi, vous pouvez mettre en avant des stories stratégiques pour votre entreprise (collection, offre spéciale, présentation de votre entreprise, de vos services, témoignages clients, …).

Pour mettre une story à la une, appuyez sur l’icône cœur en bas de votre story quand elle est en ligne. Vous pouvez en créer autant que vous le souhaitez.

Stories à la une Leelou Bistrot
Exemple de couvertures des stories à la une que j’ai créées pour une cliente

Je vous conseille aussi de créer de jolies images de couverture aux couleurs de votre charte graphique. Cela harmonisera votre profil et rendra le tout beaucoup plus lisible. Si vous ne savez pas comment faire, j’y ai consacré une vidéo dans mon tuto Canva.

Délaisser sa communauté

Il n’y a rien de pire pour un abonné que de ne pas avoir de reconnaissance de la part d’un compte qu’il suit et avec lequel il s’engage.

La reconnaissance passe par plusieurs petites actions qui ne vous prennent que quelques secondes ou minutes.

Les commentaires

Aujourd’hui, recevoir un commentaire sur un post, c’est un peu le Graal. Les gens n’ont plus le temps ou l’envie de commenter une publication. Au mieux, ils « likent ».

Bon j’exagère un peu, mais c’est pour vous montrer l’importance qu’il faut accorder à un commentaire.

Votre abonné a fait un effort et vous montre tout son soutien. Il faut ABSOLUMENT lui répondre !

Encore mieux : « likez » son commentaire (le petit cœur sous son commentaire) et répondez lui. Cela peut être juste un merci, un émoji. Mais ne le laissez pas sans réponse.

Les messages privés

Consultez régulièrement (une fois par jour dans l’idéal) votre messagerie Instagram. Vérifiez qu’il n’y a pas de message dans les spams ou en attente.

Le message privé est encore plus puissant que le commentaire. Votre abonné vous a envoyé un message, peut être que derrière cet abonné se cache un potentiel client ?

Si c’est le cas, bichonnez-le ! Répondez lui assez rapidement (dans les 24h) : il faut battre le fer tant qu’il est encore chaud.

Mal optimiser ses publications

Vous êtes très nombreux à publier des photos sympas, en rapport avec votre activités, vos offres, …

Mais, vous n’avez pas l’effet escompté ?

J’ai plusieurs pistes d’amélioration pour que vos résultats décollent.

Anatomie d'un post Instagram
Anatomie d’un post réussi

Soigner la description

Un post sans description, c’est comme une tartine sans beurre ou les Spice Girls sans Geri Halliwell (oui j’assume ma réf) : c’est bof (pour ne pas dire nul).

Vous, vous savez à quoi fait référence votre photo. Normal, c’est vous qui l’avez prise.

Sauf que, le commun des mortels ne sait pas de quoi vous voulez parler. Mettez-vous toujours à la place de quelqu’un qui ne vous connait pas.

Déjà, vous l’avez bien aiguillé avec votre super profil tout récemment optimisé (photo, bio, coordonnées, stories à la une). Ça, ce sont les fondations.

Ensuite, vous allez bâtir votre stratégie et votre ligne éditoriale.

Il vous faut donc prendre le temps d’écrire et de décrire ce que vous faites, ce que vous vendez.

Donc, sous chaque photo ou vidéo de votre feed, explicitez ce qu’il y a à l’image. Même si ce ne sont que 2 ou 3 lignes. Certaines personnes sont plus marquées par l’image, d’autres par le texte. Ne négligez pas cette dernière catégorie.

Et puis cerise sur le gâteau, toute bonne description qui se respecte doit se terminer par un élément essentiel : un appel à l’action.

L’appel à l’action est une question ou une incitation à interagir avec votre contenu. Cela permet d’augmenter l’engagement, et ça, Instagram adooooore. Exemple d’un appel à l’action : « Dites-moi en commentaire ce que vous en pensez ». C’est tout simple, et bien souvent ça fonctionne.

Inclure des hashtags

Sous l’appel à l’action, vous devez impérativement utiliser les hashtags.

Pourquoi ? Parce qu’ils sont une source incontournable de visibilité et vous permettent d’attirer des potentiels nouveaux abonnés.

Instagram vous offre la possibilité d’en utiliser jusqu’à 30 : servez-vous en !

Quels # pour votre entreprise / activité ?

Je vous conseille de diviser les # en 3 :

  • ceux de « niche », qui ont moins de 5 000 mentions,
  • ceux plus généralistes qui ont entre 5 000 et 50 000 mentions,
  • et les ultra généralistes qui ont au plus de 50 000 mentions (mais moins de 500 000). Je ne vais pas vous cacher que plus il y a de mentions, plus le # est concurrentiel et donc moins vous aurez de chance d’apparaitre, mais ça ne coûte rien de le tenter !  

Pour rappel, il ne sert à rien de mettre des # dans votre bio. Votre profil n’apparaitra pas davantage dans les résultats de recherche. 

Pot-pourri des autres erreurs à éviter

Il y a d’autres erreurs que je constate fréquemment, que je n’ai pas réussi à mettre dans les chapitres plus haut.

Donc les voici un peu pêle-mêle (mais elles sont tout aussi importantes que les précédentes !).

Publier irrégulièrement

Si vous voulez être visible et affiché par Instagram, alors il vous faut être régulier.e dans votre rythme de publication.

Attention, je ne dis pas qu’il faut publier tous les jours ! Il faut simplement que vous trouviez votre rythme de croisière raisonnable. Qu’est ce que j’entends pas raisonnable ? Il faut que vous ayez compris le temps que vous pouvez consacrer à votre communication sur Instagram.

Il ne sert à rien de mettre la barre trop haut : vous ne pouvez publier qu’une fois par semaine ? Parfait, vous publierez une fois par semaine. Tant que vous tenez ce rythme sur le long terme, vous ne serez pas pénalisé.e

Faire de l’auto-promotion non-stop

Parler de ses offres c’est très bien. Il le faut.

Mais, vos publications et stories ne doivent pas être consacrées à 100% à la promotion de vos produits ou services.

Vous risquez de lasser votre audience, et de perdre des abonnés.

Exemple du feed Instagram de l'Occitane
Exemple de L’Occitane : un feed varié

Essayez de parler d’autres sujets : les coulisses de votre entreprise, sondez votre communauté sur ce qu’ils aimeraient voir de nouveau, partagez du contenu plus « d’humeur », ou encore du contenu éducatif.

Par exemple, si vous avez un restaurant : montrez vos cuisines, expliquez comment vous réalisez telle ou telle recette, …

Bref, variez votre contenu.

Avoir un mauvais ratio abonnés / abonnements

La règle est simple : ayez moins d’abonnements que d’abonnés.

Instagram a tendance à pénaliser les comptes qui ont beaucoup plus d’abonnements que d’abonnés. Pour lui, c’est un signe que le contenu publié par le compte n’est pas qualitatif et ne génère pas assez d’engagement.

Exemple d'un bon ratio abonnés abonnements
Exemple d’un bon ratio abonnés / abonnements

Pratiquer le « follow / unfollow »

Cette technique consiste à suivre massivement des comptes, puis à se désabonner tout de suite ou rapidement après. Les personnes qui font ça ont pour but d’être suivies en retour.

Sauf qu’aujourd’hui, nul n’est dupe, et surtout Instagram.

Si vous pratiquez le « follow/unfollow », attendez vous à être puni.e par Instagram (et accessoirement à perdre toute crédibilité auprès de votre communauté).

Alors, vous faisiez ces erreurs ?

En commençant la rédaction de ce post, je ne pensais pas qu’il serait aussi long !

Il y en avait des choses à raconter sur les mauvaises pratiques d’Instagram.

Comment vous vous situez par rapport à ces erreurs ?

Si ce post vous a plu et que vous voulez aller plus loin dans la compréhension et l’utilisation d’Instagram, je vous conseille d’acheter ma formation « Instagram pour les professionnels ».

Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire

Si vous voulez recevoir des infos avant tout le monde, connaître les coulisses du Bureau, … remplissez le formulaire (promis, je ne vous spammerai pas) :

Laisser un commentaire