Les 7 commandements du billet de blog

Les 7 commandements du billet de blog

Je vous préviens d’emblée : je n’ai pas la prétention d’être une experte en rédaction de billets de blog.

Loin de là. Très très loin même 😅

Mais, comme je suis curieuse et que j’aime bien me renseigner avant de me lancer dans quelque chose, je suis convaincue que mes 7 commandements pourront être utiles aux débutants.

Commandement #1 : l’idée et le ton tu trouveras

Billet de blog Le Bureau Idée qui germe

Soyons clairs : trouver l’idée du siècle, ce n’est pas à la portée de tous.

💡 Si tu fouines sur le Web pour t’assurer que ton éclair de génie n’a traversé la tête de personne d’autre, il y a de fortes chances que tu te trompes.

Et c’est OK. Le plus important n’est pas de trouver LA bonne idée de sujet, mais de trouver ton angle, ton style, ta valeur ajoutée.

En résumé, ça marche comme pour les réseaux sociaux, tout est question de ligne éditoriale (je peux d’ailleurs t’aider à ce sujet).

Commandement #2 : le titre tu bichonneras

Le Bureau Titre Journal

La bonne accroche

⛔ Alors je t’arrête tout de suite. Je suis absolument contre les titres racoleurs, qu’on appelle parfois « putaclic ».

Le as du copywriting te diront qu’il faut une longueur de titre précise, un chiffre qui interpelle, une question, etc.

Oui c’est vrai, mais il ne faut pas tomber dans la caricature. Je préfère un titre accrocheur à un titre racoleur !

Ton titre est donc essentiel, si tu te loupes, personne ne lira ton article, qui finira aux oubliettes du Web.

Le bon permalien

Une fois que tu as trouvé ton titre, personnalise ton permalien (ou URL). Si tu regardes le lien de ce billet, c’est : 7-commandements-billet-blog. Il ne contient que les mots essentiels de mon titre, sans les mots parasites tels que « les » ou « de ».

Commandement #3 : du temps sur les images tu prendras

Le Bureau Blog Appareil Photo

Comme pour une page Web, l’utilisation des images est essentielle et doit être maîtrisée.

Illustrer son billet

Pour illustrer ton billet de blog, tu peux soit utiliser tes propres photos, soit passer par une banque d’image.

📸 Utiliser ses propres photos est la meilleure solution car ça prouvera ton authenticité. Mais, elles doivent être de bonne qualité ! Attention donc au flou, aux ombres, etc.

La solution la plus populaire est d’utiliser une banque d’images. Certaines sont payantes, d’autres gratuites. Pour ma part, je te conseille d’aller jeter un oeil à Unsplash et Pexels. Tu y trouveras des images libres de droit d’excellent qualité.

Respecter les normes SEO

🙅‍♀️ L’erreur la plus répandue sur le Web est l’insertion d’images telles qu’on les a téléchargées. GROSSE erreur ! Il y a plusieurs étapes à respecter religieusement pour optimiser les performances de son site et de son blog :

  • Réduire la taille et le poids du ficher : sur le Web, tu n’as pas besoin d’avoir des images d’une immense qualité. Réduis leurs dimensions (en passant par Paint #legraphismepourlesnuls 😆) et utilise un logiciel en ligne tel que TinyJPG pour diminuer leur poids. Moins de 100ko serait top !
  • Renommer le fichier : à coup sûr, ton fichier s’appelle « 20210205123221 » ou un nom encore plus farfelu. Avant d’insérer l’image dans ton article, prends soin de bien le renommer. Mets les mots clés qui illustrent l’image, séparés par des tirets. Exemple : tarte-pommes-caramel.jpg
  • Renseigner le texte alternatif : ou la fameuse balise ALT. Cette étape se déroule une fois l’image téléversée sur ton blog. Si on reprend mon exemple précédent, le texte alternatif serait : Tarte aux pommes et au caramel.

Commandement #4 : la hiérarchie tu respecteras

Blog Le Bureau Pyramide Galets

Et c’est moi qui dis ça ! Non, blague à part, quand je parle de hiérarchie, je fais allusion aux titres.

✔️ Cette règle est valable aussi pour une page Web. Tout billet de blog doit être organisé ainsi :

  • Un titre H1 (indispensable)
  • Un ou plusieurs titres H2 (fortement recommandé)
  • Sous chaque titre H2, un ou plusieurs titres H3 (recommandé)

👁️‍🗨️ Les niveaux de titres facilitent la lecture d’un billet de blog ou d’une page. Ils structurent un texte et ordonnent les idées.

Commandement #5 : le style de Proust tu éviteras

Blog Le Bureau Romans

✍️ Proust est réputé pour ses phrases interminables et ses paragraphes à rallonge. Selon le support, ça peut être un véritable atout.

Mais pour le Web, c’est à éviter.

Des phrases courtes

Capter l’attention d’un visiteur n’est pas aisé. On l’a vu précédemment, ça passe d’abord par le titre.

Aussi, il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin, au risque de le perdre ! Privilégie les phrases courtes, et des paragraphes qui font 2 ou 3 lignes maximum.

Ca donnera du rythme à ton texte.

La voix active

En parlant de rythme, évite d’utiliser la voix passive. Au contraire, use et abuse de la voix active ! Exemple : « Je te conseille vivement d’écrire des phrases courtes« . Plutôt que « Il est vivement conseillé d’écrire des phrases courtes« . Tu comprends la nuance ? 😉

Commandement #6 : des clics tu suggèreras

Blog Le Bureau Clic PC portable

Travailler son maillage

Un bon billet de blog (tout comme une bonne page Web) doit comporter des liens cliquables 🖱️

Cela peut être, à la fois ou indépendamment, des liens internes et des liens externes.

Par liens internes, j’entends des liens qui mèneront à d’autres articles / pages de ton blog / site.

Quant aux liens externes, ce sont des renvois vers d’autres sites Internet. Si tu en utilises, pense à sélectionner l’option « ouvrir dans un nouvel onglet » pour ne pas perdre ton visiteur.

Bouton d’appel à l’action (CTA)

🏃‍♀️ Le bouton d’appel à l’action (ou CTA – Call To Action) est très utile pour convertir ton visiteur en prospect.

Tu peux en mettre un ou plusieurs dans ton billet de blog, à différents endroits.

Bien souvent, tu le trouveras plutôt en fin de billet, pour conclure. Mais ce n’est pas systématique.

Un bouton d’appel à l’action peut être : « Envoie moi un message », « Demander un devis », « Demander à être rappelé.e », etc. Tu adaptes selon ton objectif et ton activité !

Commandement #7 : Yoast SEO tu utiliseras

Blog Le Bureau SEO

🌐 Et là je m’adresse uniquement aux utilisateurs de WordPress. Si tu ne l’as pas encore fait, installe l’extension gratuite Yoast SEO.

Cette extension t’assiste et te guide dans ta rédaction Web. Elle te fournit plein d’astuces pour améliorer tes performances SEO, et donc maximiser tes chances d’être bien référencé.e

Je nuance quand même mes propos : tout n’est pas à prendre au pied de la lettre. Ne suis pas tout aveuglément. Ton texte doit rester fluide et cohérent.

Voilà, j’espère que ce billet de blog t’a plu et que tu as pu apprendre des choses !

Laisse moi un commentaire, ça me ferait hyper plaisir 🤩

A bientôt

Maud

Inscris-toi à la newsletter !

Promis, je ne te spammerai pas : une fois par semaine MAX 😇

Laisser un commentaire